wallonie

Avec le soutien de la région wallonne

LES AMIS DES SERRES
ET DU JARDIN BOTANIQUE
DE LIEGE ASBL

Notre page Facebook

DGO3
ACCUEIL
HISTORIQUE
AGENDA
ACCES
INFO
VISITEURS
ARCHIVES
LIENS

serres

"A chilled State of Mind"
film de Lisa Lince




I. Introduction
II. L’université de Liège et son (ses) jardin(s) botanique(s)
II.1. Un jardin place Cockerill...>
II.2. Le transfert du premier jardin botanique de l’Université sur le site du Bas-Laveu
II.2.1. Le transfert du jardin et des serres

II. 2.2. La saga du transfert des instituts
II.2.3. La deuxième grande phase de travaux au jardin botanique
-Le jardin

-L’institut de botanique
-L’ensemble du complexe est inauguré en 1883...
L’institut de pharmacie
II. 3. Heur et malheur des serres
II. 3. Le transfert du jardin botanique de l’Université vers le Sart Tilman et ses conséquences
-Le parc

-Les instituts de botanique et de pharmacie
-Les serres

II. 4. Le départ (presque) définitif de l’Université de Liège
III. Conclusion... toute provisoire
IV. Remerciements
V. Bibliographie




HISTOIRE ANCIENNE ET RECENTE DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE


par Marie de SELLIERS de MORANVILLE
Licenciée en histoire de l’art et archéologie de l’ère moderne
et Philippe DESTINAY Licencié en sciences botaniques

II. L’université de Liège et son (ses) jardin(s) botanique(s)

II. 1. Un jardin place Cockerill...

En fait, Liège dut attendre la période hollandaise et donc son rattachement au royaume des Pays-Bas, pour disposer de son premier jardin d’enseignement de la botanique.

Ledit jardin ainsi que l’Université furent fondés par décision du Roi Guillaume Ier d’Orange, le 25 septembre 1816 (cf. Règlement pour l’organisation de l’enseignement supérieur dans les provinces méridionales du royaume des Pays-Bas).

Ce n’est toutefois qu’en 1819 que l’Université reçut à cette fin, de la Ville de Liège, l’ancien jardin particulier du Collège des Jésuites wallons dans les locaux desquels l’Université avait été installée officiellement le 25 septembre 1817.

Ce « parc des flores » qui s’étendait jusqu’à la Meuse, était principalement situé à l’emplacement de l’actuelle place Cockerill. Son premier directeur fut le Professeur Henri Gaëde (Kiel, 26 mars 1795 - Liège, 2 janvier 1834) avec comme adjoint le botaniste Richard Courtois (Verviers, 18 janvier 1806 - Liège, 14 avril 1835) auquel on doit notamment un mémoire sur les Tilleuls d’Europe.

Vers 1820, l’architecte de la Ville, Jean-Noël Chevron (1790-1867), fut chargé d’aménager non seulement les bâtiments de l’ancien collège des Jésuites (e.a. édification d’une salle académique à la place de l’église baroque, etc.), mais aussi le jardin.

J-N. Chevron prévoit la construction d’une orangerie, d’une serre chaude et de deux serres tempérées.

Des espaces sont également réservés pour des parterres réguliers.

Toutes ces constructions furent bien réalisées si l’on se réfère au plan dressé en 1825 par un autre architecte de la Ville, Julien-Etienne Remont, dont nous reparlerons.

Suite au décès prématuré de Gaëde en 1834 et de Courtois en 1835, c’est le Professeur Charles Morren (Gand, 3 mars 1807- Liège, 17 décembre 1858) qui fut chargé de la chaire de botanique et, partant, de la direction de ce jardin.

Il accrut l’importance des collections qui rassemblèrent bientôt quelque 2000 espèces en serres et 3.500 en plein air.

<----- ----->

Pour tout renseignement supplémentaire : Philippe DESTINAY 0497 31 70 20 phdestinay@yahoo.fr

Cotisation membre : 15 Euros par an sur le compte BE10 3400 3577 0204



ANNONCE


Prof, élève,
emmène ta classe découvrir
comment poussent
les bananes,
la vanille, le café,
le thé, le riz, le coton,
la cannelle et
encore bien d'autres plantes
qui ont un lien avec ton quotidien...
ou qui sont curieuses
comme les plantes succulentes et les cactus,
les plantes carnivores, épiphytes, myrmécophiles,...


Contact:
Fred Dequinze
frederic.dequinze@gmail.com
0476 91 48 68




Les plantes toxiques

Autant savoir :
Nous côtoyons tous les jours des plantes toxiques.

Elles peuvent provoquer des irritations, des brûlures,
des troubles respiratoires,
digestifs, voire la mort !

Apprenons à les (re)connaître...

En savoir plus