Le 24 décembre 1944

Le 24 décembre 1944, les deux grandes rotondes à huit côtés, hautes de 17 mètres et abritant des orangers et des palmiers , sont détruites par une bombe volante.

Il gèle fort cette année-là : les températures descendent jusque -9° puis -15° les nuits suivantes. Un élan de solidarité se met rapidement en place… pour sauver les plantes : le dévouement du personnel – et des habitants du quartier qui hébergent des plantes chez eux – permet quand même le sauvetage d’une partie des plantes.

En 1954 s’opère la reconstruction d’une partie des serres détruites, mais leur superficie est réduite de moitié et la hauteur des serres n’est plus que de 4m50, ce qui s’avère être une entrave au développement de certaines plantes.

La trace de cette rotonde détruite est aujourd’hui toujours visible.

Légende photo : Juillet 1913, un homme se tient debout aux côtés de deux Dasylirion acrotrichum en fleur. Cette plante – originaire du désert du Chihuahua (Mexique) – peut supporter des températures allant jusqu’à -15°C.

Auteur inconnu

Les commentaires sont clos.