Pourquoi les serres de Bucarest ressemblent-elles à celles de Liège?

Anciennes serres de Bucarest

Si on regarde les photos des serres de Liège avant la deuxième guerre mondiale, on est frappé par la ressemblance avec les ancienne serres de Bucarest

Serres de Liège avant la deuxième guerre mondiale.

Si on regarde les photos des serres de Liège avant la deuxième guerre mondiale, on est frappé par la ressemblance avec les ancienne serres de Bucarest

C’est à l’initiative du botaniste Dimitrie Brandza que furent élaborés les plans de l’ancienne serre de Bucarest.

À présent, on l’appelle « L’ancienne serre  » aussi nomée serre «Brandza »   . EIle a été construite entre 1889-1891 sous la direction de l’architecte d’origine belge Louis Fuchs(rien à voir avec le botaniste Fusch qui a donné son nom à la rue voisine des serres de Liège). La serre de Bucarest occupe une superficie d’environ 760 mètres carrés (celles de Liège un peu plus).

Son architecture, semblable aux serres de Liège est un mélange artistique de métal et de verre. Elle a été utilisée comme serre d’exposition jusqu’en 1976, lorsque le nouveau complexe de serres a été créé pour le public, dans le but de présenter les collections de plantes exotiques. Les nouvelles serres de l’université de Liège, elles, ont été construite au Sart Timan.

L’ancienne serre visitée par le roi de Roumanie et Le naturaliste Revigore Antipa avec d’autres personnalités de l’époque (1935).

En tant que serre d’exposition, ”L’ancienne Serre” contenait plusieurs espaces, dont celui des plantes tropicales et subtropicales, des plantes méditerranéennes, des plantes succulentes, des broméliacées (qui ont aussi fait la réputation de l’université de Liège).

 

Comme les serres de Liège, l’ancienne serre du jardin botanique de Bucarest a souffert des deux guerres mondiales. Pendant la première guerre mondiale (1916 – 1918), la chaufferie des serres a souffert du manque total du carburant nécessaire pour les chauffer. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le 4 avril 1944, les serres sont touchées par les bombes tombées près d’elles. Quatre des 96 bombes larguées sont tombées très près et toutes les vitres ont été brisées. Les conduites d’eau ont également été détruites, ce qui a empêché l’arrosage les plantes.

Rappelons que les serres de Liège ont subit un pareil sort à l’époque et que bien des spécimens de plante ont été sauvés par les voisins qui les ont mis à l’abri.

Avant

Après

Actuellement de l’ancienne serre de Bucarest, seul l’ancien pavillon (réhabilité en 2011) est accessible au public. Il abrite la collection des forêts tropicales ombrophiles. Les autres serres servent à entretenir les collections existantes, à multiplier les plantes nécessaires aux salles d’exposition, mais aussi à fournir du matériel de recherche et d’étude pour les travaux pratiques et les démonstrations avec les étudiants.

Les serres de Liège et Bucarest ont une histoire parallèle.

Mais comment expliquer cette ressemblance flagrante entre ces deux anciens édifices.

Simplement :Dimitrie Brandza est venu à Liège en mai 1885, où Edouard Morren et lui établirent le plan de l’Institut botanique (avec tous les éléments appropriés: laboratoires, herbier, bibliothèque, etc.), et le plan des serres du jardin botanique.